Ce site web porte le label AnySurfer, une marque de qualité belge pour les sites accessibles.

Vous trouverez plus d'information sur www.anysurfer.be.

La collection

print

La première pierre du bâtiment muséal situé dans le quartier Zuid d'Anvers a été posée il y a plus de 120 ans. Mais celle de la prestigieuse collection qu'il héberge est bien plus ancienne encore. En témoigne l'histoire de sa genèse, que voici.

1382: La guilde de Saint-Luc

Les origines de la présente collection remontent à la guilde des peintres anversois, fondée à la fin du XIVe siècle et dont le patron, Saint Luc, fut le premier peintre à représenter la Vierge. Elle disposait aussi d'une schilderskamer: une salle de réunion et de fêtes, dont les murs étaient bien entendu couverts de peintures de la main de ses membres. Parmi elles, figure La Vierge au perroquet - un don de Peter Paul Rubens datant de 1614 - qui trône aujourd’hui dans la salle Rubens du musée

1663: De la guilde à l'Académie

En 1663, le peintre David Teniers le Jeune, franc maître de la guilde de Saint-Luc, crée une Académie à Anvers. Cette École des Beaux-Arts a ses quartiers dans le bâtiment de la Bourse d'Anvers, où elle dispose d'un atelier et d'une schilderskamer, elle aussi décorée par des artistes de la guilde. Ainsi, les plafonds sont peints de la main de Jacob Jordaens et Theodoor Boeyermans. Ces œuvres servent à l'époque de modèles aux artistes en herbe. En 1773, la guilde de Saint-Luc cesse d'exister et l'académie hérite des œuvres de Rubens, Abraham Grapheus, Cornelius de Vos et Jordaens.

1794: Le pillage français des œuvres d'art

Sous la domination française (1794-1796), nombre d'œuvres de l';Académie, de l'Hôtel de ville, d'églises et de couvents anversois sont acheminées vers le Musée Central de Paris, hébergé à l'époque dans les bâtiments du Louvre. À leur retour en 1815, vingt-six d'entre elles, dont une majorité de Rubens, rejoignent le musée de l'Académie. L'École et le Musée se sont entre-temps installés dans l'ancien monastère des Récollets, rue Mutsaert. La collection d'œuvres d'art des XVIe et XVIIe siècles prend peu à peu sa forme actuelle.

Lire la suite : La générosité des Hollandais

share

La collection permanente

  • Les vieux chantent, les jeunes piaillent (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    Les vieux chantent, les jeunes piaillent

  • Seize septembre (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    Seize septembre

  • Méléagre et Atalanta (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    Méléagre et Atalanta

  • L'intrigue (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    L'intrigue

  • La repasseuse (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    La repasseuse

  • Madone entourée de séraphins et de cherubins (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    Madone entourée de séraphins et de cherubins

  • L'homme à la chaise (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    L'homme à la chaise

  • Venus Frigida (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    Venus Frigida

  • Pierre de Wissant. Bourgeois de Calais (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    Pierre de Wissant. Bourgeois de Calais

  • La partie de cartes (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    La partie de cartes

  • L'heure de vêpres (cliquez pour agrandir; utilisez la touche échap pour fermer la fenêtre.)

    L'heure de vêpres

Services administratifs

Lange Kievitstraat 111-113 bus 100, B-2018 Antwerpen

T +32 (0)3 224 95 50