Ce site web porte le label AnySurfer, une marque de qualité belge pour les sites accessibles.

Vous trouverez plus d'information sur www.anysurfer.be.

La danse de la mariée

print

Pieter Bruegel l’Ancien
(Breda) 1526/ 1530 - Bruxelles 1569
Huile sur bois
119,5 x 168,5 x 0,7 cm
Numéro d'inventaire 973

Les personnages dansent en tourbillonnant pêle-mêle dans un mouvement sans fin. C'est à partir de la moitié du XVIe siècle qu'apparaissent, outre les tableaux représentant des paysans au travail, des scènes comme cette Danse de la mariée. Avec des paysans qui font la fête, dansent, fainéantent et pèchent contre les préceptes moraux de l'époque qui préconisaient le travail, la piété et la bienséance. Dans cette peinture, les personnages donnent libre cours à la fête, et leurs danses débridées ne répondent en rien à celles des nantis. Leurs gesticulations en plein air offensaient les bourgeois guindés. Pourtant ces derniers étaient friands de ce genre d'œuvres. Leur représentation d'un autre monde servait d'avertissement, de blâme, ou avait parfois même un effet émancipateur. Nombre de ces scènes paysannes s'inspirent d'œuvres de Pieter Bruegel l'Ancien. Ce tableau est une copie relativement fidèle d'un original de la main de Pieter I, conservé au Detroit Institute of Arts.

Où est la mariée?

Les accents verts, blancs et rouges ajoutent à la dynamique de cette œuvre. Ils laissent à peine l'occasion au regard du spectateur de se poser, l'entraînant dans la foule au milieu de laquelle il a le plus grand mal à distinguer la mariée. Voici toutefois un indice qui pourrait vous aider: elle porte une robe noire et, contrairement aux autres femmes, elle ne porte pas de coiffe.

Retournez à la liste

share

Services administratifs

Lange Kievitstraat 111-113 bus 100, B-2018 Antwerpen

T +32 (0)3 224 95 50