Ce site web porte le label AnySurfer, une marque de qualité belge pour les sites accessibles.

Vous trouverez plus d'information sur www.anysurfer.be.

Le petit porteur de reliques

print

George Minne
Gand 1866 – Laethem-Saint-Martin 1941
Marbre
68 x 16 x 26 cm
Numéro d’inventaire 2049

Un jeune garçon agenouillé courbe la tête et supporte de ses mains une relique qui repose sur son épaule gauche. Le sculpteur gantois George Minne a décliné plus d’une fois le thème de l’adolescent isolé et introverti, fermé à son environnement. Le puissant caractère linéaire et l’agencement de plans rigides, de lignes angulaires et de mouvements parallèles sont les traits marquants de cette œuvre. Minne n’a pas inventé le motif du personnage qui porte un poids sur son épaule. Le sculpteur français Auguste Rodin l’avait déjà utilisé. La nouveauté réside dans la façon dont il réinterprète ce motif. L’atmosphère pessimiste qui régnait à la fin du XIXe siècle aidant, il crée le type de la figure renfermée, introvertie, pour exprimer ses troubles et angoisses personnelles. Ce type d’adolescent fragile et immature se retrouve dans l’œuvre d’autres artistes.

Point culminant

En 1898, Minne crée l’un des points culminants de la sculpture symboliste. Dans la Fontaine des agenouillés, il répète cinq fois, de façon identique, le motif du jeune garçon peu sûr de lui et qui se protège. Le poète Émile Verhaeren a qualifié ainsi son œuvre : « Minne incarne des sentiments d'incertitude et d'angoisse dans des figures oniriques, des êtres primitifs ou des figures nées quelque part en dehors de notre réalité ».

Retournez à la liste

share

Services administratifs

Lange Kievitstraat 111-113 bus 100, B-2018 Antwerpen

T +32 (0)3 224 95 50