Ce site web porte le label AnySurfer, une marque de qualité belge pour les sites accessibles.

Vous trouverez plus d'information sur www.anysurfer.be.

Le Marché aux légumes

print

Joachim Beuckelaer
Anvers 1520/ 1540 - Anvers
1567
Huile sur bois
149 x 215 cm
Numéro d'inventaire 5045

Trois marchands présentent leurs marchandises dans des paniers et plats en terre cuite, dont débordent des choux, des endives, des artichauts, des mûres, des cornichons, des noix et des noisettes,… Ces scènes de marché avec une profusion de fruits et de légumes relèvent d'un genre inventé vers la moitié du XVIe siècle par le peintre amstellodamois Pieter Aertsen. Leur succès se perpétua jusqu’au XVIIe siècle, grâce au talent de son neveu et élève Joachim Beuckelaer, l'auteur de ce Marché aux légumes. Comme les natures mortes et scènes de cuisine, elles témoignent d'un regain d'intérêt pour la nature, la vie quotidienne et la réalité, typique de la Renaissance et de l'humanisme. Pourtant cette œuvre n'est pas vraiment réaliste, en ce sens qu'elle met en scène, côte à côte, des fruits et légumes dont la récolte, et donc la vente, ne tombe pas au même moment. Elle cacherait donc autre chose, mais quoi ?

Immoral

Cette surabondance pourrait être interprétée comme un étalage de richesses ou comme la dénonciation d'un comportement immoral. De par leur goût et leur forme, nombre de ces fruits sont en effet des métaphores populaires de l'amour, de l'érotisme et de la sexualité. Dans cette optique, le récit prend une tout autre dimension. La femme plus âgée, à droite du tableau, pourrait jouer l'entremetteuse entre la jeune vendeuse de fruits et le chasseur à gauche, dont la profession de giboyeur pourrait trahir qu'il est en fait un coureur de jupons.

Retournez à la liste

share

Services administratifs

Lange Kievitstraat 111-113 bus 100, B-2018 Antwerpen

T +32 (0)3 224 95 50