Ce site web porte le label AnySurfer, une marque de qualité belge pour les sites accessibles.

Vous trouverez plus d'information sur www.anysurfer.be.

Saint Luc peignant la Vierge

print

Maerten de Vos
Anvers 1532 - Anvers 1603
1602
Huile sur panneau
270 x 217 cm
Numéro d’inventaire 88

Selon la légende, l'évangéliste saint Luc aurait eu une vision de Marie et de l'Enfant Jésus. Il reproduisit cette apparition dans une icône, ce qui lui valut aussitôt le titre de saint patron des peintres. Nous le voyons ici dans une salle monumentale, en compagnie de Marie et de l'Enfant Jésus. À côté de lui est couché le bœuf, symbole de cet évangéliste. À gauche, un assistant écrase les pigments. Tenant plusieurs pinceaux dans la main gauche, le saint appuie sa main droite sur un bâton pour éviter qu'elle ne touche la peinture encore humide. Cette œuvre de Maerten de Vos faisait partie d'un triptyque qui ornait l'autel de la guilde de Saint-Luc, dans la cathédrale Notre-Dame à Anvers. Les iconoclastes endommagèrent gravement le retable en 1566. Il faudra près de 20 ans à la guilde pour se décider à en commander un nouvel exemplaire.

Triptyque blanc

Avant que De Vos n'ait pu entamer la réalisation de ce panneau, il avait pendu plusieurs années, vierge, dans la chapelle de la cathédrale de la guilde. En 1598, Adam van Noort, alors haut doyen de la guilde, l'en avait déjà ôté pour s'en servir dans son atelier. Ce geste s'était heurté à la protestation des autres membres de la confrérie, car Van Noort n'avait informé personne de ses intentions. Maerten de Vos, qui entre-temps avait atteint un âge avancé, se vit confier quatre ans plus tard la commande du volet central. Ambrosius Francken I ou Marten Pepijn et Otto van Veen se chargèrent de la réalisation des volets latéraux.

Retournez à la liste

share

Services administratifs

Lange Kievitstraat 111-113 bus 100, B-2018 Antwerpen

T +32 (0)3 224 95 50