Ce site web porte le label AnySurfer, une marque de qualité belge pour les sites accessibles.

Vous trouverez plus d'information sur www.anysurfer.be.

The Song of Evil

print
The Song of Evil

Roel D’Haese
Grammont 1921 – Bruges 1996
1964
Bronze
227 x 87 x 273 cm
Numéro d’inventaire 3038

Le sculpteur Roel D'Haese a choisi un cavalier à cheval comme symbole de l'homme occidental blanc, foncièrement mauvais. The Song of Evil représente un personnage cruel, indifférent à la douleur, la guerre et la mort. L'apathie comme le mal suprême, la forme moderne de barbarie, jumelle de l'immoralité du meurtrier. Les mains tendues, le cavalier repousse le monde. Il se refuse à reconnaître la mort et la souffrance. Le cancer moral qui le ronge se manifeste également dans son corps. Son ventre est crevassé et gangrené, tandis que l'abominable queue paralysante qu'il arbore, regorge d'un venin repoussant. Sa tête est pitoyable. Les yeux écarquillés, il fixe le vide avec indifférence. Le cheval tient plus de l'idée schématique 'un cheval. D'Haese a ramené l'animal à sa forme essentielle. Les jambes avant écartées et raides, il refuse d'avancer. Il tend le cou vers l'avant et ouvre toute grande la bouche dans une réaction de défense.

Tournant

The Song of Evil marque un tournant décisif dans l'œuvre de D'Haese. Cette œuvre est la dernière sculpture de bronze que l'artiste a entièrement réalisée de ses mains, jusqu'au coulage du bronze et à la soudure des éléments. D'Haese y a consacré près d'une année entière. Une fois l'œuvre achevée, l'artiste était totalement épuisé.

Retournez à la liste

share

Services administratifs

Lange Kievitstraat 111-113 bus 100, B-2018 Antwerpen

T +32 (0)3 224 95 50