Tous les chefs-d'œuvre

La repasseuse

Rik Wouters
  • Numéro d’inventaire 1932
  • Date (1912)
  • Dimensions 107 × 123 cm
  • Matériel huile sur toile
En savoir plus
Schilderij De strijkster van Rik Wouters

Le bonheur au quotidien

La repasseuse est une des toiles les plus connues de Rik Wouters. Nel, l’épouse de l’artiste, lève sereinement la tête. Elle capte immédiatement le regard. A côté d’elle, un panier de linge à repasser, une lampe en cuivre, un vase de fleurs et une cloche de verre sur la cheminée accrochent et réfléchissent intensément la lumière. La maison du peintre baigne dans le soleil, la chaleur et la joie de vivre.

Nel, son modèle attitré

Wouters peint les petits plaisirs du quotidien. Rien ni personne ne peut perturber le bonheur qui émane de ses toiles, pas même la pauvreté. Le peintre partage avec nous la sérénité de sa vie de couple. Il peint sa muse Nel dans les activités du quotidien. Elle lit, se lave les cheveux, s’habille, repasse, s’abandonne à une douce rêverie. Aucune des tâches ménagères qu’il met en scène ne semble être une corvée. Les fenêtres sont souvent grandes ouvertes et la lumière du soleil entre à flots.

Fauvisme

Wouters est une figure d’un mouvement artistique qu’on nomma fauvisme. Ce style du début du 20e siècle se caractérise par des couleurs vives à peine mélangées. Avec son tourbillon de couleurs vives et pures, ses coups de pinceau presque vifs et transparents, La repasseuse est peinte entièrement dans le style fauviste. Parmi ce lumineux et joyeux jeu de couleurs, se dégagent de subtiles variations tons de bleu, de jaune doux, de rose fané et de vert d’eau, le tout savamment équilibré. Certaines parties de la toile sont restées blanches, donnant à La repasseuse l’apparence d’une aquarelle.

L’influence de Cézanne et Ensor

Rik Wouters admirait l’œuvre des peintres Paul Cézanne et James Ensor. Leur influence est palpable dans ses premières toiles. De Cézanne, Rik Wouters apprit la simplicité et la recherche de l’essence d’une image. Son ami l’artiste Simon Lévy lui fournissait régulièrement des illustrations d’œuvres du ‘père de l’art moderne’. La première source d’inspiration de Wouters était toutefois la nature. Pour l’impressionniste qu’il était, capter l’âme de la nature était un défi majeur. Il voulait peintre, dessiner, modeler tous les aspects de la vie.

Wouters au KMSKA

Rik Wouters mourut à 34 ans d’un douloureux cancer aux yeux. Il laissa pourtant une œuvre important. Vous ne trouverez autant d’œuvres de lui nulle part ailleurs qu’au Musée Royal des Beaux-Arts d’Anvers. Le KMSKA possède au moins 26 toiles, 19 sculptures, 67 dessins et aquarelles et quelques curiosités du maître flamand de l’art moderne. Le baron Ludo de Bogaert, ami proche de Nel, a fait don au musée de sa riche collection.

En savoir plus