Tous les chefs-d'œuvre

Le fils prodigue

Pierre Paul Rubens
  • Numéro d'inventaire 781
  • Date (1618)
  • Dimensions 108 × 156 cm
  • Matériel Huile sur panneau
En savoir plus
Schilderij De verloren zoon van Peter Paul Rubens

Parabole du fils prodigue

Pierre Paul Rubens peint ici la parabole biblique du fils prodigue dans le Nouveau Testament. Le plus jeune de deux fils exige sa part d’héritage avant la mort de son père. Il part pour un lointain pays où il dilapide sa fortune. Poussé par la faim, le jeune homme est contraint de garder les porcs mais même la nourriture des cochons lui était refusé. Conscient de ce qu’il a perdu, il retourne plein d’espoir auprès de son père, qui lui accorde son pardon.

Peinture baroque basée sur des esquisses

Avez-vous trouvé le fils prodigue sur la toile ? Rubens l’a placé dans le coin droit inférieur du tableau, suppliant la servante de lui donner de la nourriture pour cochons. Les porcs et porcelets affamés s’attroupent autour de l’auge. Dissimulé derrière un pilier, un garçon d’écurie observe le couple, non sans envie. Rubens s’est basé pour Le fils prodigue sur des esquisses qu’il avait réalisées lors de ses promenades dans la campagne. L’artiste aimait à dessiner granges, engins agricoles et bêtes de ferme. Il intégra ces dessins à diverses compositions. L’étable semble très réaliste, même si elle ne l’est pas vraiment de l’avis des experts. Il s’agit en fait d’une combinaison de dessins de plusieurs bâtiments de ce type. La charrue tout à droit figure aussi sur un autre paysage peint par Rubens.

Rubens paysagiste

Ce panneau de Pierre Paul Rubens est un tableau à taille humaine. Son format semble adapté à un intérieur domestique. Il y règne une ambiance paisible. Tous sortes d’outils agricoles sont éparpillés çà et là. Rien à voir avec un retable baroque. Toute l’attention est concentrée sur l’étable, les animaux et le décor de fin de journée. Et pourtant Rubens a peint ici bien davantage d’une ferme flamande en pleine activité. Les animaux par exemple symbolisent les vices dont il faut se préserver.

Un magistral exercice d’équilibre

Comment obtenir un chef d’œuvre d’une telle harmonie à partir d’éléments si différents ? Le fils prodigue en apporte la démonstration. Sa composition est un grand exercice d’équilibre. Rubens y déploie un jeu magistral de lignes horizontales, verticales et diagonales qui permet d’embrasser du regard tout le panneau, des chevaux et leur lad à l’endroit où se tient le fils prodigue en passant par les bougies, les vaches et les cochons affamés. La partie ouverte de l’étable permet au maître flamand de créer un lien naturel entre l’intérieur et le paysage.

Des teintes ocrées

Rubens a choisi pour sa composition une combinaison audacieuse de points de vue et opté pour une palette dominée par les bruns. Il y trouve une variété infinie de teintes. Les quelques bougies éclairent l’intérieur obscur, dehors, l’air est rougi par le soleil couchant. Jusqu’à sa mort, Rubens conserva ce chef d’œuvre dans sa collection. C’est aujourd’hui une des pièces maîtresses du Musée Royal des Beaux-Arts d’Anvers.

Envie d'en savoir plus?

Schilderij Venus Frigida van Peter Paul Rubens
Pierre Paul Rubens

Rubens est une des plus grandes figures de la peinture européenne.

Ontwerpschets voor kleinarchitectuur van Peter Paul Rubens
À la recherche de Rubens

Rubens. Le géant, l'homme qui pouvait tout faire. Ou pas? Valerie Herremans, chercheuse de KMSKA, a découvert une autre facette de Rubens

En savoir plus