Tous les articles

Le musée Mauritshuis redécouvre un tableau de Jan Steen

En savoir plus
Schilderij De bespotting van Simson van Jan Steen

Le tableau La moquerie de Samson de notre collection est un vrai Jan Steen. C'est la conclusion à laquelle sont parvenus les spécialistes du Mauritshuis. Le tableau fut longtemps considéré comme une copie de Jan Steen datant du XVIIIe siècle. À tort, puisque le style, la technique et la représentation s'intègrent parfaitement à l'œuvre du maître lui-même. Le Mauritshuis et les restaurateurs du musée ont soumis l’œuvre à des analyses techniques et l’ont restaurée. Le tableau, désormais considéré comme une création de Steen, sera après traitement, le fleuron de l'exposition « Les Histoires de Jan Steen » qui se tiendra au Mauritshuis à la Haye à partir du 15 février 2018.

Emilie Gordenker, directrice du Mauritshuis: “Lors de la sélection des prêts pour l'exposition « Les Histoires de Jan Steen », notre conservateur Ariane van Suchtelen avait de forts soupçons que La moquerie de Samson n'était pas une copie, mais un tableau peint par Jan Steen lui-même. Après une observation plus approfondie, une restauration de l’œuvre et des recherches techniques, nous sommes arrivés à la conclusion que ce tableau est non seulement peint par le maître lui-même, mais qu’il présente un état de conservation exceptionnel, comme s’il sortait directement de l'atelier de Jan Steen.”

Grâce au Mauritshuis, le KMSKA s'est enrichi d'un vrai Jan Steen!

Manfred Sellink, directeur du KMSKA

Manfred Sellink, directeur du KMSKA: “Le KMSKA est fermé en raison d'importants travaux de rénovation. Nous profitons de cette fermeture pour exposer nos œuvres d'art, au titre d'ambassadeurs, dans des musées à l'étranger. Notre collaboration structurelle avec le Mauritshuis se traduit par des expositions comme Zuiderburen et des présentations comme Antonello in de Galerij. La restauration de ce tableau, qui a permis de l'attribuer à Jan Steen, est un merveilleux résultat de ce partenariat exceptionnel. Grâce au Mauritshuis, le KMSKA s'est enrichi d'un vrai Jan Steen !”

Découverte lors de la restauration

Lorsque les restaurateurs du Mauritshuis ont examiné le revers du tableau, ils ont relevé une particularité : le tableau n'est pas rentoilé. Il en résulte que dans le passé, aucune toile additionnelle ne fut collée au dos du tableau, ce qui est rare pour des peintures du XVIIe siècle. La toile présente également à intervalles réguliers des perforations le long des bords, espacées d’environ 10 cm. Par ces perforations, la toile fut lors de l’élaboration de l’œuvre provisoirement tendu à une armature en bois à l’aide des cordes. Des restes de cette corde ont été  retrouvés dans quelques perforations. Après l’exécution de la peinture, la toile fut retirée de son armature et clouée sur un châssis. Ce qui est exceptionnel, c'est que le tableau est toujours sur le châssis d'origine. La couche picturale est également en très bon état. Il est tout à fait exceptionnel qu'un tableau soit resté dans un aussi bon état tout au long des siècles.