Tous les articles

L'art de photographier l'art

Team

Dans cette rubrique, les employés du musée se présentent, depuis la maison, car malgré le confinement, nous poursuivons nos activités. Un regard sur l'activité à l'approche du nouveau musée.

Cette interview a été publiée dans le numéro d'été de notre magazine de musée ZAAL Z.

En savoir plus
Portret van Madeleine ter Kuile
Un (auto) portrait en temps de confinement Madeleine ter Kuile

  • Qui ? Madeleine ter Kuile
  • Fonction ? Gestionnaire d'images
  • Depuis combien de temps travaillez-vous au musée ? 12 ans

Quelle est votre fonction ?

"En tant que responsable image, je suis chargée de la coordination des séances de photographie ainsi que de la gestion et de la mise à disposition des photos. En plus de la collection d'art matérielle, le KMSKA conserve et gère une collection de plus de 540 000 images numériques. Il s'agit des  œuvres d'art numérisées, des photographies de restauration, de conservation et de recherche ou encore des photographies qui documentent le fonctionnement du musée comme, par exemple, des images de montages et de construction d'expositions, de bâtiments du musée, d'événements.... "

Qu'est-ce qui a changé depuis le confinement ?

"Depuis le confinement, nous travaillons à la maison et grâce à notre service informatique, tout se passe bien. En ce qui me concerne, le plus grand changement est que je n'ai pas à me rendre à Anvers, un voyage qui prend une heure et demie. Je peux passer directement de la table du petit déjeuner à mon bureau."

Pourquoi travaillez-vous comme photographe dans un musée ?

"Photographier des œuvres d'art est un art en soi. Il faut laisser l'objet parler et rester en arrière-plan en tant que photographe. Ces dernières années, la photographie muséale fait davantage attention au développement et à l'application des accords internationaux concernant le matériel visuel numérique. Cela est nécessaire pour la production d'une image objective : la qualité technique d'une photographie doit être prévisible et reproductible."

Photographier des œuvres d'art est un art en soi. Il faut laisser l'objet parler et rester en arrière-plan en tant que photographe.

Madeleine ter Kuile

Quel aspect de votre travail vous intéresse ?

"En fait, je trouve tous les aspects de mon travail captivants, car mon job englobe une série de tâches : de l'organisation des séances photos, du contact avec le photographe, de l'enregistrement des photos, des demandes d'images de la part des collègues et des clients, de la transmission des photos jusqu’au produit final. Le produit final peut être une publication scientifique, une bannière affichée sur le bâtiment du musée ou un message sur les médias sociaux. Dans tous les cas, nous essayons de rendre honneur aux œuvres d'art autant que possible."

Quel était le moment le plus marquant depuis que vous travaillez pour le KMSKA ?

"Le développement de notre système de gestion des actifs numériques est une étape importante ! Ce système de gestion des photos a été mis en service au début de l'année 2020 et constitue une étape importante vers une gestion durable et automatisée de la collection d'images numériques. Le système permet de trouver, d'ouvrir, de comparer et de visualiser rapidement les fichiers multimédia grâce à la fonction de zoom avancée."

De quoi vous réjouissez-vous le plus en regardant vers les années à venir ?

"L'expansion et l'utilisation de notre système de gestion des photos, et bien sûr, la réouverture du musée ! Les œuvres d'art et ce magnifique bâtiment nous manquent à tous."

Quelle est votre œuvre d'art préférée ?

"J'ai toujours été très impressionnée par la salle De Keyser, la cage d'escalier monumentale du musée. Un véritable Gesamtkunstwerk composé d'escaliers en marbre et de grandes peintures représentant les artistes."

Magazine gratuit

Soyez enrichi et lisez notre magazine gratuit ZAAL Z. Avec des interviews, des œuvres d'art et plus encore.

(uniquement en néerlandais)

Abonnez-vous à ZAAL Z