Portretfoto Johan Willems

"Chaque œuvre d'art est unique"

Un employé du musée se présente. Un regard sur les activités dans les couloirs à l'approche de la réouverture du nouveau musée.

Texte : Véronique Van Passel

Portrait photo : Jacques Sonck

Cette interview a été publiée dans le numéro d'hiver de ZAAL Z (en néerlandais).

Abonnez-vous à ZAAL Z

  • Qui ? Johan Willems
  • Fonction ? Assistant technique, chef de dépôt et agent de conservation
  • Depuis combien de temps travaillez-vous au musée ? 12 ans

Quelle est votre mission ? 

Johan: "Je suis responsable du bâtiment de notre annexe située dans la zone portuaire dans lequel se trouvent le dépôt, l’atelier de restauration, l’atelier de menuiserie, l’espace bureau et le quai de chargement et déchargement. En tant que chef de dépôt, je veille à ce que la collection dans les dépôts internes et externes soit stockée dans les meilleures conditions climatiques, à l’abri d’animaux et d’insectes nuisibles."

 

"Mon travail d’agent de conservation consiste à déplacer les œuvres d'art, à renforcer les cadres et à fabriquer des boîtes climatiques pour les panneaux qui sont sensibles aux variations climatiques. J’accompagne également les transports d’œuvres d'art et veille à ce qu’elles soient emballées et embarquées de manière sécurisée. De temps en temps, j’accompagne ces transports en tant que convoyeur."

Qu'est-ce qui vous plaît dans votre travail ?

Johan: "La variété de mes activités. Chaque œuvre d'art est unique. En cas de problème, il n'existe pas de solution standard. Le fait de pouvoir réfléchir à une décision conjointement avec mes collègues est très passionnant et enrichissant. Hormis les trois restaurateurs permanents, de nombreux indépendants, stagiaires et employés temporaires travaillent ici, chacun avec ses propres compétences. Ainsi, on acquiert beaucoup de connaissances. "

Y a-t-il des tâches qui vous conviennent moins ?

Johan: "Les réunions ! (rit) Beaucoup dépend, bien sûr, de la personne qui dirige la réunion. Je n'aime pas les palabres interminables."

Quel événement a marqué votre carrière au musée ? 

Johan: "Ma promotion de gardien de nuit, avant la fermeture, à chef de dépôt. C'est tellement plus satisfaisant... Je rencontre aussi plus de gens. Lorsque je suis devenu chef de dépôt, mon prédécesseur était parti à la retraite depuis un moment. Il est venu me voir à plusieurs reprises pour me conseiller au sujet des matériaux et de leur utilisation. Il m'a enseigné les ficelles du métier, par exemple, comment couper du verre feuilleté."

 

Je visite le bâtiment du musée au Zuid en moyenne une fois par mois L’envie d’aller voir comment cela évolue est alors assouvie

Johan Willems

Quel moment a été le moins amusant ?

Johan: "Avant de devenir chef de dépôt, j'ai travaillé à la bibliothèque pendant un certain temps. L'endroit est sympathique, mais ce travail n'était pas vraiment pour moi. L'avantage était qu'en travaillant dans la journée, je pouvais rester plus avec mes enfants."

Quelle est l’œuvre d'art que vous préférez ? 

Johan: "Le bâtiment du musée lui-même ! Et puis, le bâtiment va être « enrichi » par la rénovation. Bientôt, vous aurez deux œuvres d'art en une : de l'art ancien et de l'art contemporain. Contrairement à mes collègues, en tant que chef de dépôt, je me rends au bâtiment du Zuid en moyenne une fois par mois. L’envie d’aller voir comment cela évolue est alors assouvie."

Vous aimez travailler dans un musée ?

Johan: "Oui ! Après douze ans, c'est vraiment mon environnement familier. Au musée, nous sommes une grande famille, et bien que je ne sois pas un grand connaisseur d'art, j'apprécie la belle collection. Dû à mon job, il est dommage que je regarde surtout les aspects techniques. Du coup, lorsque je visite une exposition, j’essaie de me mettre sur un autre mode afin de pouvoir admirer les œuvres d’art en tant que telles."

Magazine gratuit

Soyez enrichi et lisez notre magazine gratuit ZAAL Z. Avec des interviews, des œuvres d'art et plus encore.

(uniquement en néerlandais)

Abonnez-vous à ZAAL Z