Tous les articles

Un mathématicien célèbre a fait don du tableau de James Ensor

En savoir plus
Schilderij De bekoring van Sint-Antonius van James Ensor

Grâce au don du mathématicien Henry Crapo, le Musée Royal des Beaux-Arts d'Anvers possède le tableau La tentation de saint Antoine de James Ensor. Cet amateur d'art canadien acheta, au début des années 1960, l'œuvre à un marchand d'art de Boston. Le tableau est une acquisition importante pour la collection Ensor du musée.

Saucisses pour Saint-Antoine

James Ensor peignit La tentation de saint Antoine en 1927. Le tableau représente le moine égyptien Antoine le Grand. Des monstres et d’envoûtants démons séduisent le saint tandis que des femmes nues, planant sur des nuages, l’entourent. Un arlequin tente de le séduire avec des saucisses, mais Antoine reste imperturbablement assis avec la Bible sur ses genoux. Au bord de la peinture, des masques apparaissent comme des diables à ressort, ce qui rend l'œuvre légèrement sinistre.

 

Comme beaucoup d'artistes modernes, Ensor peignait à plusieurs reprises le même sujet. Cependant, le caractère de cette œuvre est complètement différent de ces premiers tableaux et dessins (1887) qu'il consacrait au sujet.

Schilderij De bekoring van Sint-Antonius van James Ensor
La tentation de saint Antoine James Ensor

Qui était le donateur Henry Crapo?

Henry Crapo (Detroit, 1932-2019) fut un mathématicien renommé et un amateur d'art. Il étudia les mathématiques au célèbre Massachusetts Institute of Technology (M.I.T.). Après ses études, Crapo émigra en Ontario au Canada, où il enseigna les mathématiques à l`Université de Waterloo. A cette époque, la citoyenneté canadienne lui fut accordée. Crapo partit ensuite en France où il se consacra à la recherche dans le domaine des mathématiques appliquées.

A partir de 2000, il profita de sa retraite dans un village tranquille dans le sud de la France sans pour autant abandonner les mathématiques. Ainsi, chaque année, il passait quelques jours, en compagnie de collègues de tout pays, à la résolution de divers problèmes mathématiques. Par l'intermédiaire d'un collègue anversois, Henry Crapo décida de faire don de son œuvre d’Ensor au KMSKA.

Un moment dans l'atelier de restauration

Pour l’heure, La tentation de Saint Antoine demeure dans l'atelier de restauration avant d'être exposé au public.